Les éditeurs et le libre accès (1) : Brill

Brill Open Access
Brill Open Access

Les acteurs privés et publics de l’édition en sciences humaines et sociales (SHS) développent depuis plusieurs années une grande variété de modèles et de programmes pour permettre la diffusion des revues et livres en libre accès (accès ouvert ou Open Access). Les bibliothèques de recherche et leurs équipes ont besoin de mieux comprendre comment ces modèles sont mis en œuvre, cette série de billets tente de passer en revue une sélection internationale d’initiatives et de cas de mise en œuvre concrète de la publication de revues et livres de SHS libre accès.

Brill est un éditeur historique pour les SHS, en particulier pour le champs des études arabes et islamiques avec la publication de l’Encyclopédie de l’Islam depuis les années 1913. c’est également un éditeur important pour l’histoire, les lettres classiques et l’Antiquité.

L’éditeur néerlandais s’est doté depuis plusieurs années d’un programme pour le libre accès et affiche fièrement dès sa page d’accueil une rubrique Open Access à destination des auteurs, des bibliothécaires et des instituions où il nous affirme être l’un des plus important éditeurs SHS Open Access.

Les revues

Brill revendique la publication d’articles de revues en libre accès depuis 2009 et inaugure en 2022 des revues publiées dans le modèle « diamant » (libre accès pour les lecteurs et lectrices lire et sans frais de publication pour les auteurs et autrices) comme par exemple la toute nouvelle revue d’études arabes Al-Markaz: Majallat al-Dirāsāt al-ʿArabiyya / المركز: مجلة الدراسات العربية

Brill va ainsi proposer toutes les variantes possibles de l’Open Access pour une revue à comité de lecture : le modèle auteur·e-payeur hybride où l’auteur·e (en fait son institution la plupart tu temps) va payer pour libérer un article isolé dans une revue qui n’est pas publiée systématiquement en libre accès ; le modèle auteur·e-payeur pour publier dans des revues totalement en libre accès et enfin le modèle « diamant » évoqué plus haut.

En mai 2022 Brill propose une vingtaine de revue en libre accès et vend l’option hybride pour la totalité de ses autres titres.

Les livres

Pour les livres Brill reprends également son slogan de «largest Open Access book publishers» et propose plus de 750 livres en libres accès. Les formats des livres diffusés depuis la plateforme de l’éditeur sont le HTML et le PDF (sans DRM). Chaque chapitre est facilement citable car doté d’une URL et d’un DOI. Il est possible de télécharger le format PDF au niveau du chapitre ou du livre complet. Brill propose toujours la possibilité d’acheter les livres en version imprimée directement depuis son site aux prix qui ont fait sa réputation. Des séries complètes de livres sont publiées en libre accès comme les ouvrages résultant du travail de l’ERC Open Jerusalem publiés dans la collection du même nom.

Collection Open Jerusalem (ISSN : 2543-0211) en Open Access

Mais combien ça coûte ?

Brill annonce de façon assez transparente sur son site le coût des frais de publication en libre accès pour chaque format éditorial. Pour publier un article en libre accès dans une revue en accès sur abonnement (modèle hybride) il en coûtera 2150 €. Pour les revues en libre accès, l’éditeur renvoie vers les revues car chacune est susceptible de pratiquer un tarif différent. Toutes ces revues ne donnent cependant pas leurs tarifs de publication, elles semblent s’être converties récemment au libre accès ou bien publient leur tout premier numéro. Par exemple, Journal of Greek Linguistics donne ses tarifs qui sont de 495 € par article. Pour les revues dans le modèle « diamant », ce sont les sociétés savantes ou les institutions de tutelles qui financent la publication, le coût facturé par l’éditeur pour la publication en ligne sur sa plateforme dans ce cas n’est pas disponible. Parmi elles, la revue Indo-European Linguistics annonce clairement dans sa présentation « Indo-European Linguistics is a fully Open Access journal, sponsored by the UCLA Program in Indo-European Studies… As the journal receives a subvention for publication the Article Publication Charges are waived » (à noter que cette revue conserve une version imprimée avec abonnement). Pour publier un livre en libre accès, il en coûtera 10 000 € pour une monographie ou un collectif (edited volume) complet et 1 100 € pour un chapitre dans un ouvrage collectif. Ce coût comprend une série de service à l’édition qui va entre autres de la gestion de la validation par les pairs, la correction d’épreuves, l’attribution de DOI, en passant par la diffusion commerciale et le référencement, jusqu’à la conservation numérique « sur le long terme » sur les services Portico et Clockss. Brill explore également le modèle du financement participatif, notamment en partenariat avec un acteur comme Knowledge Unlatched, mais nous tenterons d’y revenir dans un autre billet.

Une offre commerciale complète pour l’Open Access

Comprenant que désormais un partie croissante de son chiffre d’affaire peut être réalisé grâce à la publication en libre accès et à la mise en œuvre opérationnelle des mots d’ordre promouvant la science ouverte, Brill a totalement intégré le cadre institutionnel et politique de l’Open Access. L’éditeur dispose d’une page détaillant sa compatibilité avec les recommandation des agences de financement (ERC, DFG, Wellcome Trust, bientôt l’ANR ?..) et sa volonté de suivre les règles du Plan S. Il s’adresse également aux sociétés savantes et institutions de recherche pour les aider à adapter le financement de leur projet d’édition dans le modèle de diffusion en libre accès. Le principe de l’abonnement n’a pas fait long feu avec l’Open Access et Brill n’a pas non plus oublié les bibliothèques et les consortiums : il est possible de signer des accords « transformatifs » (read-and-publish) qui permettent à une institution de bénéficier de la possibilité pour ses membres de publier en libre accès sans frais de publication (waiver) ou à prix réduit dans les revues de l’éditeur. Le coût de ses accords n’est pas donnés sur le site. L’aspect promotion et valorisation des publications en libre accès de l’éditeur n’est pas en reste avec sa participations affichées aux projets de référencement des livres et revues tels qu’OAPEN, le DOAB et le DOAJ. Pour terminer Brill annonce laisser le choix des licences d’utilisation de ses articles et livres en proposant aux publiants 3 variantes de la licence Creative Commons : Attribution (CC-BY), Attribution – Pas de Modification (CC BY-ND) et Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification (CC BY-NC-ND).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.